À partir de quel âge est-ce que l’audition d’une personne commence à baisser ?

La perte de l’audition avec l’âge est un phénomène naturel. C’est tout simplement dû au vieillissement naturel de l’oreille. Cette dégradation naturelle, bilatérale et symétrique est ce qu’on appelle la presbyacousie. La perte d’audition touche d’abord les sons plus aigus puis se développe insidieusement jusqu’au point de devenir sérieusement handicapant si elle n’est pas prise en charge rapidement.

Début de la baisse de l’audition

Les cellules ciliées responsables de l’audition ont tendance à disparaître progressivement à partir de l’âge de 50 ans. Du coup, on commence à mal percevoir certaines fréquences sonores. Les symptômes des troubles auditifs commencent alors à se manifester. Sans prise en charge immédiate, la perte auditive légère va s’accentuer progressivement.

Comment ça se manifeste ?

La perte auditive liée à l’âge se manifeste petit à petit. Au début, elle peut même passer inaperçue. Elle se remarque toutefois par de petits signes comme l’impression que les sons sont assourdis, les difficultés à comprendre les conversations, la tendance à parler fort et augmenter le volume de la radio, etc.

La baisse de l’audition peut aussi être partielle. C’est le cas lorsque vous avez la sensation de bien entendre, mais de mal interpréter et mal comprendre ce que vous entendez. Il s’agit donc d’une gêne partielle au départ. Sans prise en charge, elle se développe au fil du temps et le nombre de sons mal perçus augmente. C’est un phénomène insidieux, car difficile à détecter, à cause de sa progression lente. En général, c’est la compréhension de la parole qu’on remet en cause la première. Avec un bruit de fond par exemple, le cerveau a du mal à interpréter les sons qu’il reçoit parce que ceux-ci ne lui parviennent que partiellement.

Petit à petit, les cellules sensorielles disparaissent et le cerveau est de moins en moins sollicité. C’est comme cela que la perte de l’audition entraine la réduction des capacités cérébrales et favorise le développement des maladies comme l’Alzheimer.